Immobilier, Investissement

Location immobilière : comment augmenter sa rentabilité ?

49

Être propriétaire présente de nombreux avantages financiers. Se lancer dans l’investissement immobilier n’est toutefois pas une décision à prendre à la légère. Il faudra trouver l’emplacement le plus avantageux, la surface idéale et bien d’autres choses encore. Une fois le bien acquis, il ne reste plus qu’à décider de ce que vous allez en faire. En tant qu’investisseur, l’option qui sera le plus à votre avantage reste la location. Afin de tirer le maximum de profit sur votre bien immobilier, sachez prendre les bonnes décisions.

Optez pour des rénovations au niveau de l’isolation thermique

Entreprendre des travaux dans sa propriété rebute souvent certains investisseurs. Cela est la plupart du temps dû aux coûts plus ou moins élevés engagés. Pourtant, il faut savoir que rénovation peut rimer avec rentabilité. Il suffit juste de miser sur les valeurs sûres. Prenons le cas de l’isolation thermique. Il est toujours intéressant de mesurer la capacité d’isolation de sa maison notamment pour avoir un aperçu de son confort, mais aussi de sa consommation d’énergie. Dans le cas de la location, les futurs locataires se penchent surtout sur ces deux critères pour les aider dans leur choix final. Ainsi, afin d’acquérir des locataires rapidement et de pouvoir fixer le loyer à la hausse, optez pour une amélioration de l’isolation thermique de votre bien. De plus, votre maison gagnera en valeur grâce à son alignement à la réglementation relative à l’isolation thermique des bâtiments existants RT 2005. Prévoyez donc l’ajout voire même le remplacement de l’isolant existant par un nouveau plus performant. Vous pouvez choisir de l’ouate de cellulose ici, pour un isolant naturel et encore plus résistant aux intempéries.

15748674428_919cabf35a_z

Par ailleurs, les travaux d’isolation thermique peuvent bénéficier d’aides sous forme de financement de la part de l’État. Pour la rénovation énergétique de votre bien, vous pourrez entre autres obtenir de l’aide de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), un financement local selon votre région, 30 % de crédit d’impôt avec le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) ou encore un taux de TVA s’élevant à 5,5 %.

Bien choisir sous quel type de location louer sa maison

Outre les avantages que présentent les travaux de rénovation de la maison à louer, bien sélectionner son type de location est aussi judicieux. En effet, cela permet d’optimiser la rentabilité du logement en optant pour la formule la plus pratique selon les possibilités du propriétaires et le régime fiscal le plus avantageux pour ce dernier. Il existe en général trois types de location parmi lesquels les investisseurs peuvent choisir selon leurs besoins. Ce sont notamment :

– la location meublée : le bailleur devra équiper la maison par des meubles spécifiques (literie, appareils électroménagers, mobiliers…) et les entretenir. Le bail est de 1 an renouvelable avec possibilité de révision du loyer (une fois par an). La fin du contrat peut être généré par le loueur à la date de son renouvellent avec un préavis de 3 mois. Tandis que le locataire peut y mettre un terme n’importe quand en prévenant un mois à l’avance. Le loyer peut se fixer assez cher.

– la location non meublée : contrairement à la location meublée, ce type de location présente une maison vide. Le contrat est fait pour durer 3 ans avec possibilité  de révision du loyer une fois par an. Le préavis que donnera le bailleur lors de la résiliation du contrat sera de 6 mois. Le locataire quant à lui fournira un préavis de 3 mois.

– la location saisonnière : ce dernier type englobe la location à but touristique. Les séjours peuvent aller de quelques semaines à quelques mois seulement. Quant au loyer, il est souvent élevé.

 

 

About the author / 

Renaud Leroy

Technicien & Journaliste dans le BTP